Compléments alimentaires ou thé contre le coronavirus Covid-19 : avertissement de l’AFSCA par rapport à la vente en ligne de compléments alimentaires illégaux et potentiellement dangereux.

Certaines entreprises ou personnes profitent du contexte lié à la pandémie de coronavirus pour vendre des compléments alimentaires trompeurs et illégaux. L'AFSCA demande une nouvelle fois aux consommateurs d'être prudents et de faire attention aux offres sur internet.

Dans le cadre de contrôles organisés de manière conjointe entre autorités fédérales, des compléments alimentaires censés protéger contre le coronavirus Covid-19 ont été interceptés dans des colis postaux. Il s’agit de compléments alimentaires non autorisés sur le marché belge. Ces produits, en plus d’être trompeurs et illégaux, pourraient présenter un risque pour votre santé.  Ne les consommez pas, et évitez d’acheter des compléments alimentaires vendus sur des sites internet peu fiables.

Cette recommandation vaut également pour l’achat en ligne de médicaments. Si vous souhaitez commander des médicaments en ligne, vous ne devez le faire que par l'intermédiaire de pharmacies internet agréées par l'Agence fédérale des médicaments et des produits de santé (AFMPS). L’AFPMS appelle également à la plus grande prudence lors d’achats effectués sur internet.

Quel produit est concerné ?
Catégorie de produit :
thé
Origine : Chine
Nom sur l’étiquette (en anglais) : Chenzhou municipal hospital of TMC

Informations sur l’étiquette (en chinois) : Recette de Buchang City Traditional Chinese Medicine Hospital – produit pour le traitement de la grippe, pour lutter contre le Coronavirus

Story image

 

Ne vous faites pas avoir, n'achetez pas d’aliments ou de compléments alimentaires sur des sites web peu fiables ou faisant des ventes de produits illégaux.

Mise sur le marché de compléments alimentaires

Les aliments ou compléments alimentaires contrefaits ou non autorisés présentent un risque pour les consommateurs. Il n'y a aucune de garanties quant à leur sécurité et leur efficacité.

Avant de mettre sur le marché des compléments alimentaires, les entreprises sont tenues d’introduire une notification pour la mise sur le marché auprès du SPF Santé publique, Sécurité de la Chaine alimentaire et Environnement.  

Un complément alimentaire notifié sur le marché belge est systématiquement accompagné d’un numéro de notification accordé par le SPF Santé publique.

En tant que consommateur, vous avez accès à la liste des compléments alimentaires qui ont obtenu un numéro de notification en Belgique en consultant l’application « FOODSUPP » du SPF Santé publique.

Application FOODSUPP : https://apps.health.belgium.be/foodsupPublicApp/pages/publicSearch.xhtml?dswid=-8542

Manuel d’utilisation : https://www.health.belgium.be/nl/handleiding-consultatie-lijst-genotificeerde-producten

Nous vous déconseillons de consommer des compléments alimentaires pour lesquels aucun numéro de notification n’a été attribué.

Story image
Story image

A titre d’exemple, le numéro de notification est souvent précédé des lettres NUT ou PL. Cependant, il ne doit pas être obligatoirement mentionné sur l’emballage.

 

Si vous consommez des compléments alimentaires, soyez prudents, surtout si vous les achetez online. Et si vous avez le moindre doute, n’hésitez pas à nous contacter. Nous nous ferons un plaisir de vous informer :

Si vous consommez des compléments alimentaires, soyez prudents, surtout si vous les achetez online. Et si vous avez le moindre doute, n’hésitez pas à nous contacter. Nous nous ferons un plaisir de vous informer :

Point de contact de l’AFSCA pour les consommateurs : 0800 13 550 ou via le formulaire en ligne

Pour toute question ou information générale sur les mesures prises dans le cadre du Coronavirus COVID-19, consultez le site https://www.info-coronavirus.be/fr/ ou téléphonez au 0800 14 689 (numéro gratuit)

Le Ministre de l’Agriculture, Denis DUCARME : « Les arnaques se multiplient depuis le début de l’épidémie. De plus en plus de sites Internet malveillants tentent d’abuser des craintes de la population en proposant des produits censés les protéger du coronavirus. Ces produits, tels que les compléments alimentaires interceptés par l’AFSCA, ne sont pas seulement sans aucun effet sur le virus. Ils peuvent aussi être dangereux ! L’Agence est en première ligne pour protéger la santé des consommateurs. Elle démontre une nouvelle fois ici l’importance du rôle qui est le sien, singulièrement en cette période. »

 

Articles liés :

Les compléments alimentaires sous la loupe du contrôleur de l'AFSCA

Denrées alimentaires ou compléments alimentaires à base de cannabis : sont-ils autorisés en Belgique?

Coronavirus : l'AFMPS saisit des colis postaux contenant des médicaments contrefaits et d’autres médicaments illégaux contre le COVID-19

Plus d’informations sur les thématiques abordées :

·https://www.health.belgium.be/fr/alimentation/aliments-specifiques/complements-alimentaires-et-aliments-enrichis/commercialisation

Liste des sites de vente de médicaments par internet autorisés par l’AFMPS : https://www.afmps.be/fr/humain/medicaments/medicaments/distribution/pharmacies_ouvertes_au_public/Site_Internet_d_une_pharmacie/LstPharmacies

 

 

Stéphanie Maquoi Porte-parole, AFSCA

 

 

 

A propos de AFSCA

Notre mission est de veiller à la sécurité de la chaîne alimentaire et à la qualité de nos aliments, afin de protéger la santé des hommes, des animaux et des plantes. Cela passe aussi par la prévention et la sensibilisation.

AFSCA