Période de coronavirus : quelques bonnes pratiques afin de bien gérer ses stocks et cuisiner en toute sécurité alimentaire à la maison

En cette période où chacun est invité à rester à la maison, la plupart des Belges a fait des réserves alimentaires, peut-être plus que d’habitude. L’AFSCA, l’Agence fédérale pour la Sécurité de la Chaine alimentaire, donne quelques conseils pour une bonne gestion des stocks et rappelle quelques règles d’hygiène pour cuisiner en toute sécurité alimentaire à la maison.

 

Durant cette période liée au Coronavirus, où l’ensemble des repas sont pris au domicile, les Belges ont probablement adapté leurs modes de stockage, de préparation et de consommation des aliments. Il est donc essentiel d’appliquer, avec toute l’attention nécessaire, les bonnes pratiques d’hygiène dans la cuisine. L’AFSCA rappelle quelques principes à respecter pour cuisiner en toute sécurité alimentaire

Le stockage et la conservation des aliments

  • Un frigo bien rangé, aéré et organisé. En cette période où l'on peut avoir tendance à stocker, il est important d'éviter de surcharger son réfrigérateur afin de permettre à l'air de circuler à l'intérieur. Idéalement, la température dans le frigo doit être comprise entre 0 et 7°C (4-5°C en moyenne). La température n’est pas la même dans tous les endroits du frigo : la zone la plus froide se situe dans le bas, juste au-dessus du bac à légumes. Placez-y de préférence la viande et le poisson.

 

  • Des stocks gérés selon du principe du FIFO, 'First in, first out’ ou ‘premier entré, premier sorti’ : il s’agit de placer les aliments récemment achetés au fond du placard/frigo, pour consommer en priorité les aliments achetés précédemment ! Ce principe permet d’avoir une bonne vue sur l’état des stocks et d’éviter le gaspillage ! 

 

  • Garder un œil sur les dates limites de consommation (DLC), que l’on retrouve sur les produits très périssables comme la viande, le poisson frais, les plats préparés, … La mention « à consommer jusqu’au », indique qu’il ne faut plus consommer le produit après la date indiquée.

Les bonnes pratiques pour la préparation des aliments

  • Se laver les mains, à l’eau chaude et au savon avant et pendant la préparation des repas. Il est également nécessaire de se laver les mains à d’autres étapes de la préparation d’un repas, comme avant et après avoir manipulé des aliments crus (viande, légumes, œufs, …) ou encore après avoir été aux toilettes, s’être mouché, après avoir touché la poubelle ou caressé son animal de compagnie. 
  • Une décongélation en toute sécurité se fait au frigo, via le four à micro-ondes (en position décongélation) ou directement à la cuisson. Il n’est pas recommandé de congeler à nouveau des aliments qui ont été décongelés.
  • Changer de ou laver les ustensiles de cuisine (planche à découper, couteau, …), essentiellement après avoir manipulé des aliments crus comme de la viande ou du poisson et avant de les employer pour cuisiner d’autres aliments. Toujours pour éviter les contaminations croisées, il est recommandé de ne pas réutiliser pour le cuit les plats qui ont été utilisés pour préparer et transporter les aliments crus.
  • Concernant les préparations chaudes, les volailles, le hachis et les préparations à base de hachis doivent être cuites à cœur. 
  •  Les fruits et légumes doivent être minutieusement lavés à l’eau potable, y compris les fruits et légumes prédécoupés et pré-emballés.
  • Attention à la manipulation des œufs crus, qui pourraient être porteurs de bactéries comme Salmonella. C’est pour éviter toute contamination qu’il est recommandé d’éliminer rapidement des coquilles du plan de travail et de bien se laver les mains après les avoir manipulés. Les préparations à base d’œufs, sans cuisson (mayonnaise, crèmes, mousse au chocolat, pâtisseries, etc.), doivent être consommées sans délai après leur préparation ou refroidies rapidement et maintenues au froid pour être consommées dans les 24 heures.
  • Déléguer la préparation des repas si on est malade.
  • Les animaux de compagnie n’ont pas leur place en cuisine au moment de la préparation des repas.

Les restes se conservent. Oui, mais …

  • Les restes se conservent, s’ils sont placés rapidement au frigo/congélateur dès la fin du repas (pas plus de 2 heures à température ambiante). Ils peuvent ensuite être consommés dans les 2-3 jours (maximum 2 jours pour les poissons et fruits de mer). Réchauffez-les suffisamment au moment de les manger : les bactéries qui pourraient y être présentes sont ainsi neutralisées.
  •  Les boîtes de conserve ouvertes ne se gardent pas au frigo. Ceci pour deux raisons :
    sous l’effet de l’oxygène, une réaction chimique avec la boîte métallique peut produire des substances toxiques et
    quand la boîte de conserve est ouverte, la barrière physique contre les microorganismes est rompue.

Il est donc recommandé de verser le contenu dans un bocal avec couvercle. Ces restes peuvent être conservés quelques jours au frigo.

Faire ses courses en période de covid-19 ?

Les stocks sont épuisés et il faut envisager de nouvelles commissions ? Voici encore quelques conseils pour les consommateurs en mission courses :

  • Appliquez les gestes barrières (lavez-vous régulièrement les mains, ne touchez pas votre visage, toussez et éternuez dans un mouchoir à usage unique ou dans le creux de votre coude, …).
  • Choisissez avec les yeux et ne touchez que ce vous comptez acheter, surtout si vous achetez en vrac ou des produits non emballés. Pour les fruits et légumes, passez-les correctement sous l’eau en rentrant à la maison.
  • Respectez les distances de sécurité et les consignes mises en place par le magasin dans lequel vous vous rendez.
  • De retour à la maison, lavez-vous les mains, rangez vos courses et lavez-vous de nouveau les mains. Un gel hydroalcoolique ne remplace pas un lavage efficace des mains.
  • Vous utilisez des gants à usage unique ? Jetez-les à la poubelle !

Plus d’information liées au Coronavirus Covid-19:

AFSCA - Questions sur le coronavirus ?

 

Stéphanie Maquoi Porte-parole, AFSCA

 

 

 

 

A propos de AFSCA

Notre mission est de veiller à la sécurité de la chaîne alimentaire et à la qualité de nos aliments, afin de protéger la santé des hommes, des animaux et des plantes. Cela passe aussi par la prévention et la sensibilisation.

AFSCA